La maison du pain

 

 

 

BenoitLes petits chiensLa maison du painQui est ma mère ?Jean-BaptisteInstants bibliquesArchives

 

 

Nous inviter 
Photos 

La Maison du Pain 

 Nous sommes à Bethléem où, comme chacun le sait, il y a une auberge... celle où Marie ne put entrer pour accoucher. C'est dans cette auberge que nous allons nous retrouver aujourd'hui, lors de la "Table ouverte" annuelle.

Ce spectacle est donc une rencontre autour de la table... dans un bel anachronisme !
 

Bienvenue à tous, nomades, voyageurs, pèlerins,

touristes et habitants de Bethléem !

 

 Nous y croiserons tous les personnages bibliques qui sont venus à Bethléem : depuis Jacob jusqu'à Marie, en passant par Joseph, David, Hérode et d'autres...

Voià donc une façon bien attrayante de relire l'histoire du peuple élu, de redécouvrir comment Dieu a offert son Alliance à son peuple et l'a accompagné pour le préparer à accueillir Jésus, le Messie tant attendu.

 

Particularités :

- Ce spectacle dure une heure et s'adresse aux adultes et aux jeunes déjà un peu familiers de la Bible.

- Il peut être intégré dans une journée ou un WE de réflexion. Nous pouvons animer de telles rencontres par des exposés et des échanges sur l'histoire de l'Alliance dans la Bible. En une soirée de deux heures, il est possible de proposer une réflexion sur le sujet après le spectacle. 

 

 

J’ai apprécié la façon dont le public était intégré dans la pièce et pouvait réagir de temps en temps, ce dont je ne me suis pas privée. On est d’autant plus attentif. Je retiens en particulier la phrase de Marie qui dit à peu près ceci : « mon fils s’est fait pain pour nous donner la saveur de Dieu ». Magnifique. Je me suis laissé toucher par la manière de garder des questionnements ouverts et de nous rendre un peu responsables de cette culpabilité de l’aubergiste qui ne se montre pas capable d’accueillir tout le monde de façon égale. En sortant, on n’a pas un goût de triomphe, mais un sentiment d’être envoyé à faire mieux… à reconnaître le Christ dans tout hôte, même celui qu’on n’aime pas trop accueillir.

Sr Marie Raphaël à Hurtebise